Michel- François LAVAUR
Texte et dessin inédits.

Quelques figures de femmes




Page d'accueil de MFL       Texte précédent            Un pas de plus ?

en occitan



Le moulin abbatial
sommeille aux heures chaudes.

Le ruiseau sur les pierres
chante la fleur d'un jour
aussi bleu que les yeux
de l'ardente meunière
qui va toute naïve
au bain deshabillée
comme sont les poissons.

Nul ici ne reluque
la femme qui se peigne
se pare se fait belle
devant son miroir d'eau
merveille que protège
le feuillage léger.

Il s'en faut de bien peu
qu'on ne l' y voie encore
l'éternelle Suzanne
qui nage nue l'été
pour aguicher les vieux.