AVANT-LIRE

Michel- François LAVAUR


     Je suis particulièrement fier d'accueillir ici MFL puisque c'est ainsi que souvent il se nomme lui-même. Non que les autres invités de ce site ne me procurent une même fierté. Tout autant donc je suis fier de les accueillir tous. Mais accueillir ici le fondateur, l'éditeur, le poète, ... l'artiste protéiforme qu'est  MFL  a une saveur particulière. C'est quarante ans de publications papier sur un tout jeune site.
     Loin de moi l'idée de me poser en héritier ou en continuateur, je n'ai pas les qualités (de tenacité,- pour ne parler que de la durée) nécessaires, de plus, MFL et JMR ont presque le même âge. J' y vois plutôt le signe que, dans sa modestie, un des plus grands facteurs de la galaxie Gutenberg est toujours à la page ! Je le vis comme une fraternité dans cet intérêt pour de multiples formes d'expression, dans cette démarche globale, dans cette démarche humaine.
"Je suis homme, écrivait Terence, et rien de ce qui est humain ne m'est indifférent".

     Michel-François LAVAUR est né 11 juillet 1935 dans la Poste de Saint-Martin la Méanne (19). Instituteur puis directeur de l'école publique du Pallet (44330). Admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite, il vit toujours dans cette commune. Facteur, comme un facteur d'orgues ou un luthier, mais comment ne pas voir là un rappel vivant de son enfance, fondateur, directeur, éditeur, rédacteur, illustrateur, animateur de la revue "TRACES" il oeuvre dans la "fourbithèque" de Sanguèze. Il est aussi répertorié pour d'autres activités : sculpteur, peintre, poète bestiaire, haïkiste, de l'enfance, d'humoresques,... de la vie sous toutes ses formes. Sa devise serait d'abord une devise double (quelle gourmandise !) : "Carpe diem" si "non diem perdidi" ! On le sait aussi chroniqueur attentif, anthologiste, mailartiste... amateur dit-il !
     J'allais dire enfin, mais ce serait le limiter, auteur de textes français et occitans, originaux ou traduits (mais on trouvera sur ce site des textes en espagnol, en italien et en allemand) parus dans plus de 250 revues.
     Un tel appétit de vie, un tel bouillonnement créatif n'ont pas attendu ce site pour exister sur la grande toile virtuelle, vous trouverez en fin de parcours des liens vers d'autres espaces qui accueillent MFL.
     Pour ma part, souhaitant laisser cette créativité, cet humour, cette sensualité s'exprimer, autant que les contraintes le permettent, je vous invite à vous laisser aller à un parcours découverte.

Quelques figures de femmes :
1     2     3
4     5     6
7     8       
Polyglotte
1    2    3   
4    5    6   
7    8    9   
Eléments pour un bestiaire
1    2    3   
4    5    6   
7    8    9   
Humour... humeurs
1    2    3   
4    5    6   
7    8    9   

MFL et Traces ailleurs sur la toile

Accueil des invités